Après des dizaines d’études, il y a de plus en plus de femmes qui songent à créer leur propre entreprise. Afin de les encourager et de les accompagner, l’Etat a mis en place plusieurs subventions et dispositifs. Si vous envisagez de créer votre entreprise, vous pouvez mettre toutes les chances de votre côté en profitant des aides qui vous sont réservées.

Voici ce que vous devez savoir en ce qui concerne les subventions pour les femmes entrepreneures.

Quelles sont les différentes subventions à la création d’entreprise pour femmes ?

Ce n’est pas toujours facile pour une femme de créer ou de lancer son propre projet d’entreprise vu son rôle dans la société, les problèmes familiaux qui peuvent surgir, le manque de confiance en soi, et surtout, le fait de ne pas pouvoir accéder au financement facilement, contrairement à un homme.

C’est pour ces multiples raisons qu’on offre aux femmes qui veulent se lancer des subventions pour les aider à atteindre leurs objectifs. Il existe 3 types de subventions :

  • Les subventions financières ;
  • Les subventions par secteur d’activité ;
  • Les subventions par allègement fiscal et social.

Les subventions financières à la création d’entreprise pour femmes

Quand une femme veut lancer son entreprise, les subventions financières sont les plus importantes. Ces dernières peuvent être cumulées avec ses revenus. D’ailleurs, on distingue 2 types de subventions financières :

  • Les subventions pour celles qui bénéficient des allocations chômages ;
  • La prime d’activité pour celles qui bénéficient du RSA.
Lisez aussi  Quelles sont les subventions et aides aux entreprises ?

Si vous êtes à la recherche d’un emploi, durant la phase de création, vous bénéficierez d’un maintien au sujet de vos prestations. Cette subvention est sous forme d’un versement mensuel ou capital.

Par contre, si vous bénéficiez du RSA, vous profiterez d’une subvention qui sera calculée en fonction de votre salaire. Elle sera d’ailleurs réévaluée chaque trimestre.

Les subventions par secteur d’activité à la création d’entreprise pour femmes

Les subventions auxquelles vous avez droit peuvent être en fonction du secteur d’activités dans lequel vous opérez, notamment si vous êtes dans :

  • La presse écrite ;
  • L’édition ;
  • Le spectacle vivant.

Si vous travaillez dans la presse écrite, vous avez droit à des subventions directes (des fonds stratégiques, des aides au portage, une bourse) ou indirectes (la taxe sur la valeur ajoutée qui sera réduite, une déduction fiscale de l’ensemble des investissements, une exonération de CET).

Pour ce qui est de l’édition, la revue ou la traduction, vous pouvez bénéficier d’une aide entre 500 et 35000 EUR par le CNL (le Centre National de Livre) ou par le SNE (le Syndicat National de l’Edition).

Si vous souhaitez créer une entreprise d’organisation de spectacles, vous avez droit, chaque année, à la subvention de l’aide au projet. Cette dernière vous permettra de prolonger vos projets actuels ou de lancer de nouveaux projets.

Les subventions à la création d’entreprise pour femmes par allègement fiscal et social

Ce type de subventions n’est pas sous forme d’aide financière. Ceci dit, il est très utile : quand on lance une nouvelle entreprise, on n’a pas toujours les moyens de tout payer. Il en existe 2 types :

  • Le crédit d’impôt recherche ;
  • L’aide aux créateurs ou aux repreneurs d’entreprise.
Lisez aussi  Que faut-il faire pour bénéficier d'une subvention d'entreprise ?

Si le projet que vous voulez lancer nécessite de faire des frais en R&D, le crédit d’impôt recherche fera baisser la pression fiscale, et ce, en la réduisant des résultats taxables.

Sous certaines conditions, l’aide aux créateurs d’entreprise vous permettra d’être partiellement exonérée de certaines charges fiscales : l’assurance vieillesse de base, l’assurance décès, maternité ou maladie et les prestations familiales. Si vous gagnez moins de 30852 euros, l’exonération sera complète. En revanche, si vous gagnez entre 30852 et 41136 euros, l’exonération sera dégressive. Sachez que votre demande ne doit pas dépasser 45 jours après avoir créé votre entreprise.

Comment obtenir des aides et des subventions pour son entreprise ?